96 % des français
estiment que le don de sang est indispensable !

96 francais estiment

Il y a 6 ans, l’EFS lançait sa première enquête annuelle visant à mieux vous connaître, en tant que donneur. L’objectif de cet Observatoire : recueillir votre ressenti et améliorer la qualité de service de l’EFS.
Avec le programme Innovadon, l’EFS s’est lancé un nouveau défi : dessiner une nouvelle expérience de don, plus moderne et plus digitale mais toujours aussi humaine.

Pour l’édition 2019, l’Observatoire des donneurs devient l’Observatoire de l’expérience donneur. Avec 33 386 donneurs de sang et un échantillon représentatif de 2000 personnes (y compris des non donneurs) interrogés entre fin janvier et début février 2020 l’enquête a permis d’élargir le champ d’analyse et d’avoir une perception globale du don de sang auprès de l’ensemble des français.

48 % des donneurs incitent leur entourage à faire un 1er don, 81 % des français estiment qu’on ne parle pas assez du don de sang. 96 % des français estiment que le don de sang est indispensable et devrait se développer. Même si le don de sang ne laisse personne indifférent, une question se pose comment faire du don de sang un réflexe ?

Alain Caillé, sociologue et anthropologue connu et spécialiste du don porte son regard d’expert sur la question. S’appuyant sur les résultats de cet observatoire, il donne quelques préconisations et indique notamment qu’il nous faut davantage travailler sur la notion de citoyenneté.

L’enquête permet ainsi, au-delà de l’analyse du ressenti des donneurs concernant leur dernier don, d’évaluer la manière dont les Français dans leur ensemble et les non donneurs en particulier perçoivent le don, mais aussi de déterminer quels sont les freins qui les empêchent de passer à l’acte et les leviers sur lesquels s’appuyer pour les convaincre de « sauter le pas ».

Partagez votre pourvoir de sauver des vies, donnez votre sang !

Source Texte et Illustration : EFS

Des personnalités pour promouvoir le don de sang

ambassadonneur

Dans un contexte d’urbanisation croissante, l’EFS Grand Est imagine de nouvelles solutions pour recruter des donneurs de sang en milieu urbain et s'associe notamment avec des célébrités locales !

Il a accepté de soutenir le don de sang :

nivet 2 675px

BENJAMIN NIVET, joueur de l'ESTAC - TROYES
La longévité de sa carrière de joueur professionnel, débutée en 1996, est exceptionnelle,
avec l'ESTAC Troyes (de 2002 à 2007 et de 2012 à 2019).

Crédit photo: Olivier Douard - Sculpture de Michèle & Thierry KAYO-HOUËL.

Qu’est-ce qu’un Ambassadonneur ?

nivet 1 675pxUn Ambassadonneur communique autour de lui son intérêt pour le don et sensibilise son entourage à l'importance de celui-ci. Cette campagne part du constat de la nécessité de mobiliser les réseaux car il est rare de venir donner son sang spontanément ; l’influence de l’entourage est primordiale pour passer à l'acte.

L’EFS Grand Est souhaite construire et animer un réseau d’ambassadeurs du don de sang : des Ambassadonneurs ! Ces porte-paroles du don de sang partagent autour d’eux leur motivation pour le don, meilleur moyen de recruter de nouveaux donneurs.

Un Ambassadonneur n’est pas nécessairement donneur de sang lui-même. Il a pu être touché de près ou de loin par les questions concernant le don de sang, qu’il s’agisse d’un proche transfusé, ou de quelqu’un qui, pour une raison ou une autre, ne peut pas donner son sang. Il connaît l’importance de ce geste et ressent le besoin de la communiquer autour de lui !

FAQ sur le don

Âge, poids, état de santé, mode de vie, voyages, pratiques sportives... Voici un tour d'horizon des questions les plus posées par les candidats au don.

PRINCIPAUX CRITÈRES ÉTAT DE SANTÉ MODE DE VIE
➤➤ EN SAVOIR + ➤➤ EN SAVOIR + ➤➤ EN SAVOIR +

Puis-je donner si je suis homosexuel ou bisexuel ?
Oui.

Les hommes ayant ou ayant eu des relations sexuelles entre hommes peuvent donner leur sang, sous certaines conditions.

Puis-je donner après avoir consommé de l’alcool ?
Oui mais il vaut mieux éviter.

Bien qu’elle ne constitue pas une contre-indication en soi, la consommation d’alcool est déconseillée dans les 24 heures qui précèdent le don car l’alcool va être transmis au receveur.

Puis-je donner si je consomme des stupéfiants ?
Oui, cela dépend surtout du mode d’administration.

Tout antécédent d'injection par voie intraveineuse représente un risque de contamination infectieuse et constitue une contre-indication permanente au don de sang.

Puis-je donner si j’ai récemment voyagé à l’étranger ?
Cela dépend de la destination.

Des délais de 1 à 4 mois sont à respecter au retour de certains pays. Pour plus de précisions, consultez notre rubrique dédiée. 

Puis-je donner après avoir fait un tatouage ou un piercing ?
Oui, dès 4 mois après le tatouage ou le piercing (y compris les oreilles).

Cette mesure permet d’éviter tout risque lié à une non-stérilisation du matériel utilisé qui peut entraîner la transmission de virus ou de bactéries.

Puis-je donner mon sang dès le lendemain d’un don ?
Non.

Il faut attendre 8 semaines minimum entre deux dons de sang. On peut donner ses plaquettes jusqu’à 12 fois par an, à 4 semaines d’intervalle minimum, et son plasma jusqu’à 24 fois, à 2 semaines d’intervalle minimum.

Puis-je donner si je suis un sportif professionnel ?
Oui.

Il n’y a pas de contre-indication au don de sang pour les sportifs de haut niveau. Toutefois, il est fortement conseillé d’attendre 3 à 7 jours après le don avant de reprendre une activité physique intense et de prévoir un délai d’un mois avant une compétition importante.

Source Texte : EFS



L’EFS et vous

Carte de donneur, numéros dédiés pour nous contacter 24 heures/24 … L’EFS reste à votre écoute, notamment pour signaler une information importante concernant votre dernier don.

Contacter l’EFS après un don

Pour renforcer la sécurité transfusionnelle et assurer le suivi des donneurs, l’EFS a mis en place des lignes dédiées, accessibles 7 jours/7 et 24 heures /24. A la suite d’un don de sang, de plasma ou de plaquettes, vous devez en effet impérativement contacter l’EFS dans les cas suivants :
  • Signes d’infection (fièvre) jusqu’à 15 jours après votre don (le produit sanguin issu de votre don sera alors détruit afin de ne pas être transfusé à un patient).
  • Information médicale importante non transmise lors de l’entretien prédon.
  • Gêne ou malaise ressenti dans les jours qui suivent le don.

NUMERO DE TELEPHONE POST-DON POUR LE DEPARTEMENT DE L'AUBE
 0 800 207 100 

ACCESSIBLE 7 JOURS/7 ET 24 HEURES/24
Attention ce numéro est exclusivement réservé à des informations post-don.
Vous ne devez pas l'utiliser si vous souhaitez des informations sur le don de sang.

La carte de donneur 

La carte de donneur de sang n’est envoyée qu’à l’issue du deuxième don. En effet, il est de règle d’effectuer deux contrôles successifs pour certifier un groupe sanguin. Lors d’une collecte, il est préférable de l’avoir (mais ce n’est pas obligatoire).

Effectuer un nouveau don

Pour préserver la santé du donneur, il faut respecter un délai de 8 semaines minimum entre 2 dons de sang, avec au maximum 6 dons par an pour les hommes et 4 pour les femmes. On peut donner ses plaquettes jusqu’à 12 fois par an, avec 4 semaines d’intervalle minimum entre 2 dons, et son plasma jusqu’à 24 fois par an, avec 2 semaines d’intervalle minimum.

delai dons

Enfin, en fonction du niveau des réserves en produits sanguins, l’EFS peut vous contacter par SMS, téléphone ou courriel afin de vous solliciter pour un nouveau don.

Source Texte et Illustration : EFS

FAQ sur le don

Âge, poids, état de santé, mode de vie, voyages, pratiques sportives... Voici un tour d'horizon des questions les plus posées par les candidats au don.

PRINCIPAUX CRITÈRES ÉTAT DE SANTÉ MODE DE VIE
➤➤ EN SAVOIR + ➤➤ EN SAVOIR + ➤➤ EN SAVOIR +

Puis-je donner si je viens d’être malade (rhume, gastro-entérite) ?
Non, pas dans l’immédiat.

En effet, il faut attendre 15 jours après la disparition des symptômes pour donner son sang.

Puis-je donner si je suis un traitement médical ?
Cela dépend du traitement.

À la suite d’un traitement par antibiotiques, il faut attendre 14 jours avant de donner son sang. Pour les autres médicaments, la contre-indication est souvent liée à la pathologie et non au traitement lui-même. Un médecin ou un(e) infirmier(e) décidera de votre aptitude le jour du don.

Puis-je donner tout de suite après une opération chirurgicale ou dentaire ?
Non.

Après une opération ou une endoscopie, il faut attendre un délai de 4 mois. Et après une extraction dentaire, il faut attendre un délai d’une semaine.

Puis-je donner après un vaccin ?
Cela dépend du type de vaccin.

Après un vaccin vivant atténué (fièvre jaune, varicelle, rubéole, rougeole, oreillons, tuberculose, rotavirus), il faut attendre 4 semaines pour donner son sang. Pour les autres types de vaccin, le don est possible immédiatement.

Puis-je donner si je suis diabétique ?
La réponse diffère en fonction du type de diabète.

Les diabétiques ayant un traitement par insuline ne peuvent pas donner leur sang.

Puis-je donner si j’ai des problèmes cardiaques ou eu un AVC ?
Non.

Pour garantir leur sécurité, le don de sang n’est pas ouvert aux personnes qui ont des problèmes cardiaques ou eu un AVC.

Puis-je donner si j’ai été atteint d’un cancer ?
Non.

Par mesure de précaution, le don de sang n’est pas ouvert aux personnes qui ont été victimes d’un cancer, même après rémission totale.

Puis-je donner si j’ai une allergie ?
Oui.

Le don de sang est possible. Seule une allergie à un produit utilisé au moment du prélèvement (désinfectant par exemple) ou des symptômes visibles le jour du don peuvent présenter des contre-indications.

Puis-je donner si je suis enceinte ou si je viens d'accoucher ?
Non.

Afin d’éviter tout risque de carence, les femmes enceintes ne peuvent pas donner leur sang. Et elles doivent respecter un délai de 6 mois après l’accouchement, surtout si elles allaitent.

Puis-je donner si j’ai mes règles ?
Oui.

Le don de sang est possible même pendant les règles. Néanmoins, si elles sont abondantes, il est important de le signaler au médecin de collecte de l'EFS, qui réalisera un contrôle de l'hémoglobine avant le don.

Puis-je donner si j'ai déjà été transfusé ?
Non.

Par mesure de sécurité, le don de sang n’est pas possible pour les personnes qui ont déjà été transfusées.

Puis-je donner si je prends une pilule contraceptive ?
Oui.

La prise d’une pilule contraceptive ne constitue pas une contre-indication au don de sang.

Source Texte : EFS